Fromages fermentés d'okara aux amandes et aux noix de cajou


Vous n'avez pas idée de la difficulté qu'a été pour moi cette recette! Pas la recette en elle-même qui est bête comme chou, mais la difficulté d'attendre pendant plusieurs jours avant de pouvoir y goûter! Le fromage doit fermenter, et pendant qu'il fermente et s'affine, il sent, il sent terriblement.....le fromage!! Moi qui étais une grande fan de fromage, passer devant le four qui renfermait mes trésors a été un vrai tour de force. Et je ne vous raconte pas quand j'ouvrais la porte pour surveiller et contrôler que tout se passe comme prévu!! Je mettais parfois ma tête dans le four pour snifer le truc, faisant bien rire mon mari qui attendait lui aussi de pouvoir y goûter. Une odeur que seuls les vrais amateurs de fromage peuvent apprécier, une odeur qui envahissait toute ma cuisine!! Le jour J, l'ultime effort a été de faire les photographies, le nez dans les fromages. Encore  un peu de patience et le moment tant attendu est arrivé! J'ai enfin pu déguster mes fromages, avec de la confiture de raisin faite maison (vous connaissez?) et des noix, un orgasme gustatif absolument inoubliable! 
Ma fille d'un air méfiant a gouté en faisant sa drôle de tête d'ado qui s'en fiche, genre mouais bof, n'empêche qu'après un haussement d'épaules elle s'est abondamment resservie!! 
Si vous n'avez pas la patience d'attendre ou pas de ferments (vous pouvez les acheter en pharmacie), vous pourrez déguster les fromages de suite... attendez quand même quelques heures histoire que les fromages prennent la saveur de leurs aromates. 



Temps de préparation: 10 minutes
Temps de trempage: 4 heures minimum
Temps de repos: 3-4 jours 

Ingrédients pour 1 fromage d'amandes au poivre de 100 g:
  • 100 g d'amandes pelées (non grillées non salées)
  • 700 ml d'eau filtrée
  • 1 c. à s. de levure maltée
  • 1 c. à c. d'oignon séché en paillettes
  • 1/2 c. à c. d'ail en poudre
  • 1 c. à c. de poivre moulu (quantité selon les goûts)
  • Sel 
  • Ferments lactiques d'origine végétale: la quantité dépend des ferments choisis

Ingrédients pour 1 fromage de cajou au paprika de 100 g:
  • 100 g de noix de cajou (non grillées non salées)
  • 700 ml d'eau filtrée
  • 1 c. à s. de levure maltée
  • 1 c. à c. de paprika fumé
  • 1 c. à c. d'oignon séché en paillettes
  • 1/2 c. à c. d'ail en poudre
  • Sel et poivre moulu 
  • Ferments lactiques: la quantité dépend des ferments choisis

Préparation:

La préparation des deux fromages est identique, la recette reste donc la même. J'ai utilisé mon extracteur de jus pour faire mon lait et récupérer l'okara (la pulpe), mais il est possible d'utiliser d'autres méthodes comme l'utilisation d'un mixeur.

1. Faire tremper les noix de cajou dans un bol d'eau pendant quelques heures (je les laisse toute la nuit). Faire de même avec les amandes. 

2. Rincer à l'eau claire les noix et les amandes. Faire le lait d'amande et le lait de cajou. Mettre les amandes dans l'extracteur avec l'eau ou mixer amandes et eau et filtrer la préparation obtenue à l'aide d'une étamine pour séparer le lait de la pulpe. Bien presser pour extraire tout le lait.

Conserver le lait dans une bouteille en verre 2-3 jours au frais. Agiter avant de consommer. Le lait pourra être utilisé en cuisine,  aromatisé ou sucré (avec des dattes par exemple). 

Variez la quantité d'eau et de noix selon le résultat que vous voulez obtenir. Pour un lait moins crémeux, augmenter la quantité d'eau, pour un lait plus crémeux, diminuer la quantité de noix. 



3. Une fois récupéré l'okara des amandes et des noix de cajou, ajouter les différents ingrédients  qui aromatiseront les fromages. Ne pas hésiter à goûter pour relever le goût de l'un ou de l'autre. Ajouter les ferments et bien mélanger.

Alternatives: varier les plaisirs avec des herbes fraîches ou séchées, de l'ail frais, des tomates séchées, etc.


4. Mettre chaque petite préparation obtenue dans un moule. J'utilise des moules à ricotta, mais on peut très bien utiliser des cercles à pâtisserie sur une feuille de papier cuisson.  Bien tasser les fromages. Laisser reposer 24 heures à température ambiante.



5. Le lendemain, démouler les fromages et laisser encore 2 ou 3 jours, toujours à température ambiante. Les fromages sentent assez fort le fromage (incroyable), je les laisse donc dans le four avec la porte fermée. 


Difficile d'attendre pour les déguster, on peut les consommer de suite, mais ils s'affinent au fur et à mesure que les jours passent, ils n'en sont que meilleurs!!

Bonne dégustation!




 




Cliquez ICI pour imprimer la recette !





La recette vous a plu? Le blog vous aide au quotidien? 

Pour un blog sans publicité et agréable à lire pour mes lecteurs, j'ai fait le choix de bannir la publicité, mais derrière chaque recette, se cachent des heures de travail non rémunéré. 

Vous pouvez  désormais soutenir mon travail en faisant un don sur Pay Pal. 

Les donations ne sont pas obligatoires,  il n'y a pas de petit ou de grand don. Je mets dans mon travail beaucoup d'amour, de temps et de passion, libre à 
chacun de soutenir mon travail ou pas. 


Commentaires

  1. Mmmh ça me donne envie, et effectivement la recette est très simple, à ma portée donc ;) mon seul souci c'est que je n'ai qu'un blender, pas du tout assez puissant pour faire du lait d'amande ou de noix de cajou... À votre avis, cette recette fonctionnerait-elle avec de l'okara d'avoine ?
    Bonne soirée, et merci de partager des recettes toutes plus alléchantes les unes que les autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Léa, la cuisine est faite d'expériences plus ou moins réussies! Je n'ai pas tenté avec l'okara d'avoine (ce n'est pas un lait que je fais), je ne peux donc pas te dire, mais je t'invite à essayer :-)) Si tu fais déjà ton lait d'avoine, autant tenter et utiliser la pulpe que tu as à disposition.
      Je te donne quand même un petit conseil si tu veux tester avec des amandes. Laisse-les tremper même tout une nuit, elles deviendront presque molles et faciles à mixer ;-) Tu peux mixer en plusieurs fois et ensuite bien presser le tout dans une mousseline, tu verras que le lait sortira et la pulpe te restera !! Tiens nous au courant!!

      Supprimer
  2. Coucou Stephanie! mais en voilà une recette qui tombe à pic, j'ai justement la bonne quantité d'okara prete à servir ds mon frigo! Comme je fais aussi mon lait végé moi même je garde l'okara en general pour faire des cookies ou gateau que j'incorpore ds la pâte. J'ai hâte d'essayer cette recette mais je n'ai malheureusement pas de ferment lactique sous la main. Cela donnera un fromage non affiné mais ce n'est pas grave :-) ce sera sans doute aussi bon! As tu une marque de ferments à me proposer et cela se trouve t il facilement meme en magasin bio? Merci encore pour cette recette et pour tout ce que tu proposes. Je te dirais pour mes fromages comment cela à reussi ! J'en ai deja l'eau à la bouche!
    Bises et à bientôt Stephanie!
    Amicalement
    Francoise-Loulou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Françoise, tu peux faire la recette sans ferment, c'est bon aussi (déjà testé plusieurs fois), ça sent juste moins fort au bout de 3 jours ;-) Tu peux alors y ajouter un peu de yaourt de soja nature. J'avais acheté mes ferments à l'herboristerie, mais je doute que tu puisses trouver la même marque en France. Tu en trouves facilement aussi bien en pharmacie que dans les magasins bio.
      Tu verras ça change un peu des cookies et ces petits fromages se gardent plutôt bien.
      Bisous

      Supprimer
  3. ce blog est indécent,
    ce blog est indécent,
    ceblog est indécent,
    ce blog est indécent ... bis repetita XX²
    allez zou ! je partage sur le groupe, et je tente ça dès ce wend je pense !!! tu sauras tout en direct !
    merci mille fois ( grazzie mille ......... oui! mon italien est loin d'être au point :D )
    je t'embrasse ( y'avait longtemps (plus trop de temps pfff) ♥♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux les photos étape par étape!! Hihi!!
      Biz et graZie!!

      Supprimer
  4. Hello ma belle P'tite Fée Stéphanie ♥, ah oui j'imagine l'attente pour un aliment que l'on adore ! Ce n'est pas de tout repos mais valait la peine d'arriver jusqu'à la dégustation tant attendue ;) Je note la recette vu que je n'ai pas de robot mis à part mon super blender de la mort qui tue (mais qui ne fait cette fonction) ou a moins que je demande au cher papa noël... Je ne connais absolument pas la confiture de raisin à yeuter de près ! Pleins de gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait la recette est très simple, c'est juste long d'attendre, mais tu as raison ça en vaut la peine !
      Tu n'arrives pas à mixer eau et amandes avec ton blender?

      Supprimer
  5. Bonjour, très bonne recette et effectivement facile, mais surtout très bon !
    J'en fais depuis longtemps, avec l'okara ou un lait végétal très épais. J'utilise une yaourtière pour faire incuber (ça prends une quinzaine d'heures), après soit on mange aussi tôt comme du fromage frais, soit je laisse affiner quelques jours. Un vrai régal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus rapide avec une yaourtière non? Je n'en ai pas, d'où ma question.
      Merci pour ton message, à très vite!

      Supprimer
    2. Oui. Je laisse 15 heures en yaourtière. Après, si c'est avec du lait végétal épais, il faut égoutter pour retirer le liquide. Avec l'okara, pas besoin. Le liquide récupéré (équivalent au petit lait) peut servir de ferment pour les prochains fromages, on peut aussi l'utiliser pour cuisiner (brioche, pain, crêpes ...). Le petit lait de soja peut être utilisé pour faire de la recuite (ricotta, brousse ...), on peut le monter en neige également (comme l'aquafaba, mais le résultat est assez aléatoire. Des fois ça monte super bien et des fois pas du tout, je n'ai pas trouvé le pourquoi du comment :)

      Supprimer
    3. Un grand merci pour tes conseils, c'est super intéressant!! Le petit lait pour cuisiner c'est top, je l'utilise à la place de la crème dans un risotto par exemple. Par contre je n'aurais pas pensé le monter en neige, ça fait plutôt une crème épaisse non?

      Supprimer
  6. Tes fromages me tentent beaucoup. J'ai une petite question par rapport aux ferments lactiques. Je m'étais renseignée à la pharmacie il y a quelques temps, mais on m'a dit qu'il y avait toujours des produits issus d'animaux (souvent de la panse de chevreaux) dans la présure ou les autres ferments. Est ce que je me trompe?? merci pour tes conseils. A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dan, tu dois bien sûr demander des ferments lactiques d'origine végétale. Tu en trouves dans certains magasins bio ou sur internet. En pharmacie ils ont généralement des ferments non vegan :-(

      Supprimer
    2. merci, je vais chercher mieux. J'ai de plus en plus de mal à consommer du fromage, et tes photos m'invitent à franchir le cap! bizz

      Supprimer
  7. Je n'ai jamais trouvé de ferments mais je suppose que du yaourt de soja (qui contient du ferment par définition) doit pouvoir faire l'affaire... Ça donne très envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, oui du yaourt au soja nature peut très bien faire l'affaire :-)

      Supprimer
  8. Bonjour,

    Voici une recette qui tombe à pic puisque j'ai tous les ingrédients nécessaires ! Il n'y a plus qu'à... Je sens que je vais avoir du mal à me contenir, j'étais moi aussi une grande fan de fromage, et même si l'odeur émanant d'un fromage issu de l'exploitation des vaches/chèvres me révulse, quand je sens l'odeur d'un fromage végétal, je n'ai plus qu'une envie : y goûter ! Merci pour cette recette et bonne journée,

    Camille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Camille, manger du "fromage" en sachant qu'il est complètement végé est vraiment top!! J'adorais les fromages, mais savoir tout ce qui se cache derrière me rend trop mal ! Bonne soirée :-)

      Supprimer
  9. Coucou ma bonne fée, tu crois qu'on peut mettre du miso à la place du ferment ou je dis n'importe quoi ? Parce les ferments ont parfois des traces de protéines de lait, je n'en ai pas trouvé des vegan dans mon coin. Merci pour ton blog, notre référence familiale par excellence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non, ce n'est pas bête du tout, au contraire, c'est délicieux!! J'aime beaucoup le miso blanc dans les réparations "fromagères". À très vite Lulu :-)

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser vos avis et commentaires, ils feront vivre le blog. Merci!

La Fée Stéphanie | Mentions légales | Design + Graphisme : Catherine Surr