Conserves et sott'olio

Salsa al pomodoro – sauce tomate

Puisqu’il n’y a plus de saison, faisons des conserves de sauce tomate au mois d’octobre !

Les tomates ont eu le temps de mûrir cet été, c’est le cas de le dire. Chez nous les tomates sont vraiment bonnes et celles de cette année sont spéciales, elles sont incroyablement sucrées. Mais il a fait tellement chaud fin août que je n’ai pas eu le courage de faire chauffer les marmites. Je fais des conserves chaque année pour l’hiver, mais là c’était au dessus de mes forces. J’allais faire comme tout le monde, acheter des boites, c’est fait pour ça après tout. Je ne pensais plus à mes conserves jusqu’à mon passage au marché cette semaine. Les tomates étaient à un prix ridicule, j’avais le temps, j’en ai pris 3 kilos. J’aimerais bien en faire plus, mais en appart ça devient très compliqué. C’est comme pour les confitures, j’étale leur fabrication pour l’année sur plusieurs semaines. J’ai fait 6 gros bocaux et un plus petit qu’on a utilisé le soir même sur du pain grillé à l’ail avec un filet d’huile d’olive, un régal !

Quelle est la différence avec les bocaux de tomates pelées ? Pour la sauce, on coupe les tomates et on les fait mijoter plus ou moins longtemps selon la quantité. Plus la marmite est pleine, plus le temps de cuisson est long. On peut aromatiser la sauce avec de l’ail ou de l’oignon et des herbes au choix, ou la laisser « nature » pour l’aromatiser au moment de l’utiliser selon la recette. Une fois cuites, on les passe au moulin à légumes pour ne garder que la sauce. On la transfère dans des bouteilles que l’on va mettre sous vide. Pour faire des tomates pelées, on met les tomates entières quelques instants dans une eau bouillante après les avoir incisées, puis on retire la peau. Les tomates sont placées dans des bocaux, puis mises sous vide. Les tomates pelées sont un peu plus rapides à faire car on ne passe pas par la case moulin à légumes. Les tomates sont concassées ou mixées en une sauce au moment de la préparation. Vous trouverez la recette en cliquant ICI.

Temps de préparation: 20 minutes

Temps de repos: 2 heures

Temps de cuisson : 1 heure

Ingrédients 7 gros bocaux:

  • 3 kg de tomates mûres et juteuses
  • 3 oignons
  • Sel
  • Facultatif: 1 c. à s. rase de sucre OU 1 carotte râpée
  • 1 poignée de basilic frais

Préparation:

1.Laver soigneusement toutes les tomates. Égoutter.

2.Couper les tomates en morceaux en prenant bien soin d’éliminer tous les morceaux abîmés ou tâchés.

3.Dans une grande marmite, faire revenir les oignons à feu doux jusqu’à transparence. Ils ne doivent pas dorer.

4.Verser les tomates, mélanger et saler selon les goûts. Ajouter également le sucre si les tomates sont peu sucrées. On peut le remplacer par une carotte râpée. Commencer par faire chauffer les tomates à feu moyen, puis baisser à feu doux quand le jus des tomates commence à frémir. Laisser mijoter 1 heure environ en ajoutant le basilic à mi-cuisson.

5.Pendant que les tomates mijotent, stériliser les bocaux et leur couvercle en les immergeant 15 minutes dans une eau bouillante. On peut également stériliser les bocaux dans un four à 140°C pendant 10 minutes. Les couvercles eux devront être stérilisés de manière traditionnelle dans une eau bouillante.

6.Disposer un moulin à légumes sur un saladier. Passer les tomates une louche après l’autre pour séparer la sauce de toutes les peaux.

7.Verser la sauce obtenue dans un bocal stérilisé et refermer le couvercle sans serrer trop fort pour permettre à l’air de sortir du bocal durant la mise sous vide.

8. Disposer tous les bocaux dans une grande marmite. Placer un linge entre les bocaux pour qu’ils ne cognent pas l’un contre l’autre durant la cuisson. Couvrir complètement les bocaux d’eau, porter à ébullition et faire bouillir 20 minutes.

9.Pour éviter les chocs thermiques, laisser les bocaux refroidir dans leur eau de cuisson.

10.Vérifier la mise sous vide: exercer une légère pression au centre du couvercle. Si le couvercle ne bouge pas, que vous n’arrivez pas à l’enfoncer et qu’aucun « clic » ne se fait entendre, c’est que les bocaux ont bien été mis sous vide et pourront se conserver parfaitement pendant plusieurs mois.

Utilisez cette sauce dans toutes vos recettes en attendant l’hiver si vous pouvez !

La recette vous a plu ? Le blog vous aide au quotidien ?

Pour un blog sans publicité et agréable à lire pour mes lecteurs, j’ai fait le choix de bannir la publicité, mais derrière chaque recette, se cachent des heures de travail .

Vous pouvez  désormais soutenir mon travail de blogueuse et d’auteure en faisant un don sur Pay Pal. 

Les donations ne sont pas obligatoires, il n’y a pas de petit ou de grand don. Un petit message sous les recettes testées est aussi une belle manière de soutenir le blog.

Merci infiniment !




Salsa al pomodoro

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne de: 5,00 sur 5)
Loading...
Par La fée Stéphanie
Préparation: 20 minutes Cuisson: 1 heure Repos/trempage: 2 heures

Ingredients

  • 3 kg de tomates mûres et juteuses
  • 3 oignons
  • Sel
  • 1 poignée de basilic frais
  • Facultatif: 1 c. à s. rase de sucre

Instructions

1

Laver soigneusement toutes les tomates. Égoutter.

2

Couper les tomates en morceaux en prenant bien soin d'éliminer tous les morceaux abîmés ou tâchés.

3

Dans une grande marmite, faire revenir les oignons à feu doux jusqu'à transparence. Ils ne doivent pas dorer.

4

Verser les tomates, mélanger et saler selon les goûts. Commencer par faire chauffer les tomates à feu moyen, puis baisser à feu doux quand le jus des tomates commence à frémir. Laisser mijoter 1 heure environ (selon la quantité de tomates) en ajoutant le basilic à mi-cuisson.

5

Pendant que les tomates mijotent, stériliser les bocaux et leur couvercle en les immergeant 15 minutes dans une eau bouillante. On peut également stériliser les bocaux dans un four à 140°C pendant 10 minutes. Les couvercles eux devront être stérilisés de manière traditionnelle dans une eau bouillante.

6

Disposer un moulin à légumes sur un saladier. Passer les tomates une louche après l'autre pour séparer la sauce de toutes les peaux.

7

Verser la sauce obtenue dans un bocal stérilisé et refermer le couvercle sans serrer trop fort pour permettre à l'air de sortir du bocal durant la mise sous vide.

8

Disposer tous les bocaux dans une grande marmite. Placer un linge entre les bocaux pour qu'ils ne cognent pas l'un contre l'autre durant la cuisson. Couvrir complètement les bocaux d'eau, porter à ébullition et faire bouillir 20 minutes.

9

Pour éviter les chocs thermiques, laisser les bocaux refroidir dans leur eau de cuisson.

10

Vérifier la mise sous vide: exercer une légère pression au centre du couvercle. Si le couvercle ne bouge pas, que vous n'arrivez pas à l'enfoncer et qu'aucun "clic" ne se fait entendre, c'est que les bocaux ont bien été mis sous vide et pourront se conserver parfaitement pendant plusieurs mois.

Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

  • Répondre
    Bébé
    octobre 20, 2023 à 3:08 pm

    Chère Stéphanie, je procède comme toi sauf qu’après cuisson je passe le contenu de ma marmite au mixeur-plongeur qui s’occupe de broyer menu toutes les peaux. Jusqu’à présent personne ne s‘en est plaint à la maison. J‘en confectionne une vingtaine de pots par saison et les conserve comme toi. Bises, Bébé

    • Répondre
      stephanie
      octobre 20, 2023 à 3:51 pm

      C’est parfait aussi et plus rapide !!
      Baci et bon week-end !

  • Répondre
    Visiteuse
    octobre 25, 2023 à 5:14 pm

    Hello,

    Qu’entendez-vous SVP par « mise sous vide », alors que vous pasteurisez vos bocaux ?
    Mon potager ayant été relativement généreux cette année (malgré le manque de pluie), j’ai préparé 130 bocaux pasteurisés.
    Pour savoir si c’est réussi, le couvercle métallique devient en son centre légèrement concave.
    J’ai fait du ketchup, des légumes du soleil, des tajines, des sauces tomates, des tomates entières (mais pas les Romano dont la réputation gustative est plutôt surfaite, en résumé elles sont fades, trouve-je 🙂 plus les des haricots secs et verts et des petites patates honteusement minuscules.

    • Répondre
      stephanie
      octobre 25, 2023 à 8:06 pm

      La pasteurisation si je ne me trompe pas se fait à moins de 100°C puis doit être refroidie brutalement, ce n’est pas le cas ici. Moi je fais bouillir mes conserves en les immergeant complètement dans l’eau, le vide se crée dans les bocaux (ils ne contiennent plus du tout d’air) et ils refroidissent doucement dans l’eau de cuisson pour éviter les chocs thermiques. C’est vraiment la méthode classique pour faire les conserves de tomates.

  • Répondre
    Visiteuse
    octobre 25, 2023 à 5:15 pm

    Ah j’oubliais aussi des bocaux de Ajvar, prononcer aï-var, spécialité des Balkans absolument divines.

  • Laisser un commentaire