J'ai déjà un pied en vacances, vous aurez remarqué que j'ai moins publié ces derniers jours. C'est avec cette dernière recette que je vous souhaite d'excellentes vacances. Pour beaucoup elles sont déjà terminées, la rentrée approche doucement. En Italie, la rentrée des classes est plus tardive, nous préférons donc prendre nos vacances bien tranquillement à la fin de l'été. Il nous reste presque 1 mois, nous espérons bien en profiter au maximum pour faire le plein d'énergie jusqu'à Noël (pas de vacances d'automne chez nous du coup).

Les vacances c'est trop bien, mais ça se mérite! On les attend toute l'année et quand elles arrivent enfin, quelle préparation! J'aimerais bien être de ceux qui partent avec un sac sur le dos et ferment la porte de leur maison, mais ce n'est pas mon cas malheureusement! Je suis du genre maniaque, ce qui multiplie ultérieurement mes tâches. Faire les valises, c'est vraiment une grosse prise de tête ! Je passe un peu l'été à faire et défaire nos valises. Il fait tellement chaud chez moi que je conçois difficilement qu'il puisse faire moins chaud ailleurs. Les petits pulls ou même les pantalons sont au fin fond de l'armoire dans les oubliettes. Rien que de les regarder ça me donne chaud! Perso, je commence à préparer la pile de culottes, c'est le plus facile et après tout, si on a un slip propre par jour c'est déjà bien non? 

Quand vous demandez à vos enfants de vous aider en mettant leurs affaires de côté, vous pouvez être sûrs que tout ce qu'ils doivent vraiment emporter manquera. Ils prennent plein de trucs absolument inutiles, mais oublient tout le reste. Si si, je vous assure!! La charge mentale est impressionnante. En plus des valises, on n' oublie pas de trouver une solution pour faire garder nos animaux si on ne peut pas les emmener ou il faudra faire la valise du chien (couverture, gamelles, serviettes et croquettes), on trouve une âme charitable qui vienne arroser nos plantes, on fait le ménage dans les placards de la cuisine pour ne pas se retrouver au retour avec des envahisseurs dans toute la cuisine et j'en passe. 

Et je ne vous parle pas du retour! Après avoir récupéré les animaux chez la dog sitter, vous rentrez dans votre appart (un vrai sauna après la canicule) et vous commencez à défaire vos valises. Pendant que l'homme gare la voiture et lit le courrier de la semaine avec une bière fraîche (le seul truc comestible qui était resté dans le frigo), vous vous débattez avec des montagnes de linge qui envahissent tout le couloir. On commence à faire les machines, ranger tout le barda, remettre les valises au fin fond du débarras, penser à aller faire les courses le plus rapidement possible, nettoyer le balcon devenu habitat des pigeons pendant votre absence, je continue? L'avantage en été, c'est que le linge sèche vite et que vous pourrez le repasser et le ranger en un temps record! Vous aurez quand même besoin de deux jours complets ou presque pour tout remettre en ordre et là vous pensez que pour les prochaines vacances, vous resterez à la maison en slip et vous commanderez TOUS vos repas à domicile, une fois que vous aurez déposé les bambini dans une super colo!

Bonnes vacances les amis! Je vous donne rendez-vous au mois de septembre, jour à définir selon mon humeur et mes envies! 




Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 20 minutes dans un four à 200°

Ingrédients pour 4 bols :

Pour les aubergines:
  • 2 aubergines 
  • 60 ml de sauce teriyaki
  • 1 c. à s. d'huile de sésame
  • 1 c. à s. de sirop d'agave
  • 1 c. à s. de vinaigre de riz
  • 1 pincée de poudre d'ail
Pour les concombres:
  • 2 concombres
  • 3 c. à s. de vinaigre de riz
  • 1 c. à s. de sauce teriyaki
  • 1 c. à s. d'huile de sésame
  • 1 c. à s. de sirop d'agave
  • 1 c. à s. de jus de citron
Pour accompagner:
  • 4 portions de riz thaï (environ 40 g par personne selon les appétits)
  • Graines de sésame



Préparation:

1. Laver et sécher les aubergines. Couper en tranches d'1 cm. Disposer sur une plaque de four tapissée de papier cuisson. Faire des entailles au couteau sur chaque tranche (pour que la marinade pénètre bien dans la chair).



2. Préparer la marinade en mélangeant énergiquement la sauce teriyaki  avec l'huile de sésame, le sirop, le vinaigre et la poudre d'ail. 

3. Badigeonner chaque tranche d'aubergine avec la marinade et enfourner pendant 10 minutes à 200°.


4. Retourner les tranches d'aubergine, badigeonner à nouveau de marinade, puis remettre dans le four 10 minutes. En fin de cuisson, les aubergines devront être bien dorées. Réserver un peu de sauce pour servir les aubergines. 

5. Laver et sécher les concombres. Couper en rondelles avec une mandoline ou en spirales avec un spiraleur. Préparer la sauce en mélangeant le vinaigre, la sauce teriyaki , l'huile de sésame, le sirop et le jus de citron. Mélanger avec les concombres et conserver au frais jusqu'au moment de servir. 


Faut-il dégorger les concombres?  Si on veut conserver la salade ou la préparer à l'avance, mieux vaut faire dégorger les concombres pour ne pas se retrouver avec un saladier plein d'eau. Si on les déguste de suite, ce n'est pas nécéssaire. Personnellement je les aime croquants, je les préparer donc juste avant de servir, sans les dégorger.


Servir les aubergines avec le reste de sauce et le concombre dans des bols sur du riz thaï. Saupoudrer de graines de sésame. 

Bon appétit! 










Une très bonne amie de longue date m'a dit hier qu'"il faut être gentil avec soi-même". Ça semble bête, mais ce n'est n'est pas si facile ! On pense aux autres, à nos enfants, aux impératifs de la vie quotidienne, sans penser grandement à soi. On passe souvent en dernier, après tout le reste. Même si effectivement je ne fais pas grand chose pour moi ou rarement, je continue à m'accorder 30 minutes le matin pour faire mon sport, un peu plus quand je vais courir et qu'est-ce que ça fait du bien! Je vais en tout cas méditer sur cette jolie phrase car elle a bien raison!

Aujourd'hui je vous propose l'avant dernière recette avant une belle petite pause bien méritée sur le blog, pour reprendre courant du mois de septembre, après mon anniversaire je pense. Je vais moi aussi passer dans le club des 40, je devrais être d'autant plus gentille avec moi-même!! C'est un âge merveilleux, on s'en fiche enfin de ce que pensent les autres et on vit sa vie comme on l'entend. On a acquis une confiance en soi qu'on avait pas à 20 ans ni même à 30. Bien sûr on se cherche toujours un peu puisqu'on évolue et on change toujours, on apprend continuellement et on peut toujours mieux faire. On verra ce que me réservent les prochaines années, j'espère plein de belles choses! Jusqu'à présent j'ai été plutôt gâtée, pourvu que ça dur! 

J'en reviens donc à mon avant dernière recette! Préparez vos courgettes pour faire de délicieuses boulettes. Pas de tofu, de protéines de soja ou de seitan pour donner de la consistance aux boulettes, mais du pain! Choisissez une mie épaisse et compacte, de préférence un pain de campagne ou un pain au levain, et mixez-la avec la courgette râpée et quelques petits "accessoires" indispensables comme levure maltée, basilic et ail qui apporteront toutes leurs saveurs à nos boulettes. Je les ai servies avec une sauce tomate, mais rien ne vous empêche de les accompagner d'une salade verte ou de crudités.  



Temps de préparation: 20 minutes
Temps de cuisson: 20 minutes dans un four à 220°

Ingrédients pour 13 boulettes : 
  • 200 g de mie de pain (choisir un pain avec une mie bien dense et compacte, comme un pain de campagne)
  • 1 courgette (190 g)
  • 2 c. à s. de levure alimentaire ou maltée
  • 1 dizaine de feuilles fraîches de basilic
  • 1 gousse d'ail
  • Sel et poivre
  • 50 ml de lait végétal
  • 70 g de chapelure
  • Huile d'olive pour dorer les boulettes
Pour la sauce: 
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 2-3 c. à s. de câpres (ou des olives)
  • 1 gousse d'ail
  • 500 g de tomates mélangées cerise et San Marzano
  • 1 c. à c. de sucre
  • Sel et poivre

Préparation:

1. Séparer la mie du pain.
Réserver la croûte pour la mixer en une fine chapelure une fois qu'elle sera suffisamment dure.




2. Laver et sécher la courgette. Râper avec une grosse râpe et presser entre les mains pour faire sortir une partie de l'eau. 



3. Dans le bol du mixeur, verser la mie de pain émiettée grossièrement, la courgette râpée, la levure, les feuilles de basilic et l'ail. Saler et poivrer selon les goûts. Mixer jusqu'à obtention d'une farce homogène. 





4. Façonner les boulettes en roulant un peu de farce entre les mains.





Vérifier la consistance de la farce: on devrait pouvoir façonner facilement des boulettes, mais si la farce semble trop sèche, ajouter un peu de lait végétal (attention les courgettes tirent de l'eau), si au contraire elle semble trop humide, ajouter un peu de chapelure. 


5. Verser le lait dans une assiette creuse, la chapelure dans une autre. Rouler les boulettes dans le lait, puis enrober de chapelure.




6. Tapisser une plaque de four de papier cuisson. Déposer les boulettes et arroser d'un filet d'huile d'olive. Enfourner à 220° pendant 20 minutes environ.



7. Pendant ce temps, préparer la sauce: faire chauffer une sauteuse avec 2 c. à s. d'huile, l'ail et les câpres.  Ajouter les tomates San Marzano coupées en petits morceaux, les tomates cerise en 2 et le sucre. Saler et poivrer selon les goûts. Laisser mijoter à feu moyen sous couvercle une dizaine de minutes.







Servir les boulettes de courgettes avec la sauce aux deux tomates.

Excellent appétit!



Mon inséparable petit compagnon!!


Comme prévu, notre week-end a été bien tranquille puisque nous avions décidé de rester à la maison. Pas de plage donc pour éviter les bouchons et on a bien fait, des amis étaient complètement bloqués sur la route pendant des heures! N'en pouvant plus de la chaleur, nous sommes allés à la campagne avec des amis samedi soir, pas très loin, juste assez pour s'éloigner de la ville. Croyez-mois ou pas, nous avons eu froid!! Incroyable, mais quelques degrés en moins et l'absence de pollution font une sacrée différence!! Pas de voitures, pas de hauts immeubles qui ne font pas circuler l'air, ni de moteurs de clim à chaque balcon, la campagne est bien plus supportable! On a enfin respiré le temps d'une soirée, qu'est ce que ça fait du bien!! À refaire bien vite, nous avons trouvé notre petit coin de fraîcheur en cas de canicule ! Le restaurant n'était pas spécialement vegan, c'était une sorte de pub avec burgers et viandes grillées, mais il y avait une page entière de la carte dédiée à des plats végétaliens. Cinq ou six versions de burgers sans viande ni fromage étaient proposées, c'est vraiment bien d'avoir le choix quand on sort, sans devoir se rabattre sur un plat de légumes improvisés. Bancs en bois, lanternes colorés, du monde, de la musique et des amis, notre soirée improvisée était très très sympa.  

Parlons enfin cuisine! Je vous avais promis des recettes à base d'aubergine, une recette de pâtes aux aubergines ne pouvait pas manquer!! J'aime tellement les pâtes, même si en ce moment nous en mangeons plutôt rarement à cause de la chaleur ! L'appel des pâtes était plus fort, je n'ai pas pu résister! Je fais toujours mes séances d'exercices le matin (je dois être folle), je peux bien me concéder un bon plat des pâtes de temps en temps non ?



Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 50 minutes + temps de cuisson des pâtes

Ingrédients pour 3 personnes:
  • 1 aubergine
  • 1 carotte
  • 1 branche de céleri
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 1 boite de tomates pelées San Marzano*
  • 1 quinzaine d'olives noires dénoyautées
  • 1 c. à s. d'origan séché 
  • 300 g de pâtes gros format (penne, paccheri, rigatoni, ect) rayées
  • Huile d'olive
  • Sel et poivre
Les tomates San Marzano* sont les meilleures tomates pour faire des sauces. Je les achète entières en boite et je les mixe en une sauce. Sachant que seules les tomates les plus belles sont utilisées pour être mises en boite, c'est pour moi une garantie supplémentaire pour une sauce de qualité.

Préparation:

1. Laver l'aubergine et couper en petits dés. Mélanger avec 1 filet d'huile d'olive et saler. Disposer sur une plaque de four tapissée de papier cuisson et enfourner pendant 20 minutes à 210° ou jusqu'à ce que l'aubergine soit bien tendre et légèrement grillée. 



2. Laver carotte et céleri (feuilles comprises) et couper en morceaux. Peler oignon et ail. Mixer les légumes en petits bouts. 



3. Chauffer une sauteuse avec 2 c. à s. d'huile d'olive. Faire mijoter les légumes à feu doux (pour ne pas les faire frire) jusqu'à tendreté. 


4. Mixer les tomates pelées en une sauce homogène et verser sur les légumes avec les olives coupées en deux. Saupoudrer l'origan, saler et poivrer selon les goûts. Mélanger. Laisser mijoter la sauce pendant 15 minutes. On doit obtenir une sauce épaisse.




5. Insérer les dés d'aubergine et laisser mijoter encore 5 minutes. 



6. Porter à ébullition une grande casserole d'eau. Saler avec du gros sel l'eau bouillante. Mélanger, porter à nouveau à ébullition, puis verser les pâtes. Laisser cuire le temps indiqué sur le paquet en mélangeant régulièrement. 

7. Égoutter les pâtes et mélanger de suite avec la sauce.



Bon appétit!





Ce week-end, nous avions le choix entre passer 3 heures dans les bouchons pour aller passer la journée à la plage, ou rester tranquilles à la maison. On a opté pour la deuxième solution, moins rigolote certes, mais plus reposante et moins stressante. Du coup, j'ai pu vous mijoter une petite recette sympa à base de poivrons caramélisés et de tofu croustillant avec sa petite sauce, c'était trop trop bon!!
Ce soir par contre, nuit de San Lorenzo, nous irons observer les étoiles dans l'espoir d'observer les étoiles filantes. J'ai déjà un voeu en tête... mais chut.... il parait qu'on ne révèle pas son voeu! 


Temps de préparation: quelques minutes
Temps de repos: 30 minutes
Temps de cuisson: 1 heure au total 

Ingrédients pour 2 personnes:

Les poivrons:
  • 2 poivrons (1 rouge, 1 jaune)
  • 1 oignon rouge
  • 1 gousse d'ail
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 1,5 c. à c. de sucre de canne
  • 3 c. à s. de sauce soja
Le tofu grillé:
  • 400 g de tofu ferme nature
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 c. à s. de fécule de pomme de terre ou de maïs
  • 1/2 c. à c. d'ail en poudre
  • Sel et poivre
  • 2 c. à c. de graines de sésame
La sauce:
  • 1 petit oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 C. À S. de vinaigre de pomme
  • 2 c. à s. de sauce soja
  • 2 c. à s. de ketchup
  • 3-4 gouttes de sauce Worcestershire vegan
  • 1 c. à s. sirop d'agave
  • 1 petit verre d'eau + 2 c. à c. de fécule

Préparation:

1. Commencer par presser les blocs de tofu sous un poids pour qu'ils perdent toute leu eau. Laisser 30 minutes, puis couper le tofu en cubes de 2 cm environ. 



2. Verser les cubes de tofu dans un saladier et mélanger avec huile d'olive, fécule et ail en poudre. Saler et poivrer selon les goûts.



3. Transférer le tofu sur une plaque de four tapissée de papier cuisson et enfourner à 210°-220° jusqu'à ce qu'il soit doré et croustillant (20-25 minutes). 



4. Couper les poivrons en deux pour les épépiner et ôter les filaments blancs peu digestes. Bien rincer. Émincer la chair en lamelles.


5. Peler oignon et ail. Émincer. Faire chauffer une cocote ou un wok. Une fois chaud, verser l'huile. Faire revenir oignon et ail jusqu'à transparence. 



6. Insérer les lamelles de poivrons et mélanger avec le sucre et la sauce soja. Laisser cuire 20 minutes à feu moyen vif. Les lamelles de poivrons doivent être bien tendres. Mélanger régulièrement. 







7. Pendant ce temps, préparer la petite sauce qui accompagnera les dés de tofu: faire dorer oignon et ail finement émincés dans un peu d'huile d'olive.


8. Une fois tendre, ajouter le reste des ingrédients. À part, mélanger eau et fécule, puis verser dans la casserole. Laisser épaissir.



9. Verser les dés de tofu croquant dans la sauce. Saupoudrer de graines de sésame.


Servir les poivrons et le tofu dans des bols avec une pincée de persil frais. Ajouter du riz basmati selon les appétits.


Excellent appétit!  







La Fée Stéphanie | Mentions légales | Design + Graphisme : Catherine Surr