Pâtes

« Gnocchi » de courge à la courge

Article réalisé en partenariat avec la marque Olav

Pour bien commencer la semaine, j’espère vous mettre en appétit avec une recette aux couleurs de l’automne ! Vous l’aurez vu, mes dernières recettes se sont colorées du orange de la courge. Elle est à l’honneur en ce mois d’octobre et on continue aujourd’hui avec un plat spécial courge, puisque j’ai préparé des gnocchi à la courge , poêlés avec des dés de courge. J’ai n’ai jamais autant utilisé le mot « courge » dans un texte !!

Pour ma recette, j’ai utilisé le matériel que j’ai reçu de la marque OLAV et notamment la poêle avec revêtement en céramique et noyau en cuivre. J’avais été contactée il y a quelques semaines par la marque et j’ai été tout de suite séduite par leur design. Je suis interior designer de profession, ça doit être pour ça, j’aime bien les beaux objets 🙂 J’ai reçu un superbe couteau de chef, en italien on dirait « un signor coltello » et une petite poêle. Je n’ai pas été déçue. Les deux étaient soigneusement emballés dans de très belles boites, un vrai plaisir pour les yeux. Il ne restait plus qu’à tester tout ça ! C’est ma partie préférée, j’ai alors l’impression d’avoir 6 ans et jouer avec ce que le Père Noël m’a mis sous le sapin.

Quoi de mieux qu’une belle courge pour tester un couteau non ? J’ai de bons couteaux, mais celui-ci épluche la courge avec une facilité déconcertante. Il faut bien sûr faire très attention car ça coupe tellement que j’ai un peu d’appréhension à l’utiliser. Après utilisation, je le range dans sa boite et je le mets bien en hauteur pour que les enfants n’aient pas la brillante idée de l’utiliser pour couper un truc avec. C’est mon jouet, je ne prête pas ! Évitons aussi les situations à risque, c’est un couteau qui coupe vraiment !

J’ai passé les derniers jours à tester ma nouvelle poêle, celle-ci a été largement testée par toute la famille, dont mon mari qui y cuit ses oeufs tous les matins. Il n’est pas vegan vous l’aurez compris, mais c’est une autre histoire et un jour je vous parlerai de notre cohabitation vegan et pas vegan. Pour en revenir à ma poêle, elle est vraiment top et je ne peux que vous la conseiller. Elle est légère, on y fait sauter des légumes en mode masterchef, rien n’attache même avec très peu de matière grasse et elle chauffe pratiquement à l’instant.

Le prix est élevé et ça c’est un peu le point négatif, mais forcément, la qualité se paye. J’aimerais compléter la gamme des poêles avec une plus grande et je vais sans doute la mettre sur ma liste pour Noël. C’est vrai que le bon matériel est cher, mais on l’utilise tous les jours et mieux vaut acheter une fois une bonne poêle qu’en changer tous les six mois. Profitez de mon code promo LAFEE20, vous avez 20% sur toute la gamme Olav !

J’aime cuisiner avec les poêles en fonte, alors laquelle je préfère ? C’est une question difficile car les deux sont vraiment complètement différentes et honnêtement les deux me plaisent . C’est comme comparer une paire de bottes et des baskets, on aime les deux , mais les usages ne sont pas les mêmes. Selon les recettes, j’utilise l’une ou l’autre et c’est bien d’avoir le choix. Le seul vrai inconvénient de la fonte est le poids, ce qui pourrait faire pencher la balance vers du matériel plus léger.

Je vous laisse découvrir ma recette qui j’espère vous plaira. Vous pourrez même préparer et cuire les gnocchi à l’avance. Pour les conserver au frigo (1 ou 2 jours), passez-les sous l’eau pour stopper la cuisson et mettez-les dans un récipient avec un filet d’huile d’olive pour qu’ils ne collent pas l’un à l’autre. Si vous voulez les congeler, placez-les crus espacés l’un de l’autre sur un plateau couvert de papier cuisson. Une fois congelés, vous pourrez les mettre ensemble dans un récipient, ils ne risqueront plus de coller. Pour les réchauffer, plongez-les dans l’eau bouillante avant de les faire sauter à la poêle !

Temps de préparation: 35 minutes

Temps de cuisson: 50 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

Pour les gnocchi:

  • 580 g de chair de courge (poids de la courge pelée et épépinée)
  • 250 g de pommes de terre soit 2 pommes de terre de taille moyenne
  • 430 g de farine de blé dur
  • Sel + gros sel pour la cuisson

Choisir une courge peu chargée en eau comme une courge butternut. Plus la courge sera chargée d’eau, plus il faudra ajouter de farine. La quantité de farine indiquée est donc approximative.

Pour les dés de courge :

  • 1 tranche de courge au choix
  • 1 oignon
  • 1 c. à c. de sauge séchées
  • Huile d’olive extra vierge
  • Sel et poivre

Préparation:

  1. Les gnocchi: peler et épépiner une belle tranche de courge. Peler les pommes de terre. Couper les légumes en morceaux. Cuire à la vapeur 25 minutes environ ou jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres et s’écrasent facilement à la fourchette. Éviter la cuisson à l’eau, la courge se gorgerait d’eau et les gnocchi seraient bien difficiles à façonner.

2. Transférer les légumes dans un saladier. Écraser à l’aide d’un presse-purée en une purée lisse et sans morceaux. Saler.

3. Ajouter suffisamment de farine pour pouvoir faire une boule et façonner les gnocchi.

4. Séparer la pâte en petites portions. Façonner de longues ficelles avec les mains farinées et couper les gnocchi à l’aide d’une raclette à pâtisserie ou un simple couteau.

5. Au fur et à mesure, plonger les gnocchi dans une eau bouillante salée. Les mettre dans l’eau à l’aide d’une écumoire, mélanger une fois dans l’eau pour qu’ils ne collent pas l’un à l’autre, puis retirer de l’eau, toujours avec l’écumoire.

6. Verser les gnocchi cuits dans une passoire et passer sous l’eau froide pour stopper la cuisson. Réserver dans un récipient avec un filet d’huile d’olive jusqu’à utilisation. Vous pourrez conserver les gnocchi au frais 1 ou 2 jours ou les cuire de suite à la poêle.

7. Les dés de courge: chauffer et huiler une poêle. Faire revenir un oignon pelé et émincé finement.

8. Pendant ce temps, peler et épépiner la deuxième tranche de courge. Couper en petits dés d’1 cm. Ajouter dans la poêle, saupoudrer de sauge, saler et poivrer. Faire revenir à feu moyen en mélangeant de temps en temps jusqu’à ce que la courge soit bien dorée. Une fois cuits, réserver les légumes sur une assiette.

9. Dans la poêle sans la laver, faire sauter les gnocchi en ajoutant un peu d’huile si besoin (c’est aussi meilleur avec un peu plus d’huile ;-).

10. Couvrir les gnocchi dorés des dés de courge, mélanger 1 minute à feu vif, puis servir !

Excellent appétit !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne de: 4,50 sur 5)
Loading...
Par La fée Stéphanie Personnes: 4 personnes
Préparation: 35 minutes Cuisson: 50 minutes

Ingredients

  • Les "gnocchi":
  • 580 g de chair de courge (poids de la courge pelée et épépinée)
  • 250 g de pommes de terre soit 2 pommes de terre de taille moyenne
  • 430 g de farine de blé dur
  • Sel + gros sel pour la cuisson
  • les dés de courge:
  • 1 tranche de courge au choix
  • 1 oignon
  • 1 c. à c. de sauge séchées
  • Huile d'olive extra vierge
  • Sel et poivre

Instructions

Les "gnocchi":

1

Peler et épépiner une belle tranche de courge. Peler les pommes de terre. Couper les légumes en morceaux. Cuire à la vapeur 25 minutes environ ou jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres et s'écrasent facilement à la fourchette.

2

Transférer les légumes dans un saladier. Écraser à l'aide d'un presse-purée en une purée lisse et sans morceaux. Saler.

3

Ajouter suffisamment de farine pour pouvoir faire une boule et façonner les "gnocchi".

4

Séparer la pâte en petites portions pour la travailler plus facilement. Façonner de longues ficelles avec les mains farinées et couper les gnocchis à l'aide d'une raclette à pâtisserie ou un simple couteau.

5

Au fur et à mesure, plonger les "gnocchi" dans une eau bouillante salée. Les mettre dans l'eau à l'aide d'une écumoire, mélanger une fois dans l'eau pour qu'ils ne collent pas l'un à l'autre, puis retirer de l'eau, toujours avec l'écumoire.

6

Verser les "gnocchi" cuits dans une passoire et passer sous l'eau froide pour stopper la cuisson. Réserver dans un récipient avec un filet d'huile d'olive jusqu'à utilisation. Vous pourrez conserver les "gnocchi" au frais 1 ou 2 jours ou les cuire de suite à la poêle.

Les dés de courge:

7

Chauffer et huiler une poêle. Faire revenir un oignon pelé et émincé finement.

8

Pendant ce temps, peler et épépiner la deuxième tranche de courge. Couper en petits dés d'1 cm. Ajouter dans la poêle, saupoudrer de sauge, saler et poivrer. Faire revenir à feu moyen en mélangeant de temps en temps jusqu'à ce que la courge soit bien dorée. Une fois cuits, réserver les légumes sur une assiette.

9

Dans la poêle, sans la laver, faire sauter les "gnocchi " en ajoutant un peu d'huile si besoin.

10

Couvrir les "gnocchi" dorés des dés de courge, mélanger 1 minute à feu vif, puis servir bien chaud.

Notes

Choisir une courge peu chargée en eau comme une courge butternut. Plus la courge sera chargée d'eau, plus il faudra ajouter de farine. La quantité de farine indiquée est donc approximative. Éviter la cuisson à l'eau, la courge se gorgerait d'eau et les "gnocchi"seraient bien difficiles à façonner. de farine. La quantité de farine indiquée est donc approximative.

Vous pourriez aussi aimer

15 commentaires

  • Répondre
    Mascha
    octobre 11, 2021 à 8:26

    Je ne mange pas assez de courges. Ce genre de recettes me tente donc beaucoup puisqu’il me donne plein d’idées pour intégrer les cucurbitacées à mon alimentation. Merci!

    • Répondre
      Stéphanie
      octobre 12, 2021 à 2:27

      Ce qui est bien c’est qu’on peut assez facilement en mettre partout, j’adore !
      Belle journée 🙂

  • Répondre
    Michèle Moussaud
    octobre 12, 2021 à 7:40

    Je suis impressionnée par les quantités ! c’est vraiment pour 4 personne ?
    Si j’ai bien compris, les gniocchis ne cuisent l’entrée longtemps, ni dans l’eau, ni dans la poêle ?
    Cela me tente mais nous ne sommes que 2 ! j’ai bien vu qu’on pouvait les garder ….
    Merci pour vos bonnes recettes.

    • Répondre
      Stéphanie
      octobre 12, 2021 à 2:27

      Bonjour Michèle, je suis désolée, mais je n’ai pas bien compris votre message. Les « gnocchi » sont cuits à l’eau, puis sautés à la poêle.
      les quantités sont pour 4, mais tout dépend toujours des appétits 😉

  • Répondre
    Ginette Lachance
    octobre 12, 2021 à 5:02

    Bonjour Stéphanie! J’ai fait les gnocchis ce matin , vraiment délicieux je n’avais pas de sauge séchées, je l’ai remplacée par de la basilic et de l’origan . C’est une autre recette que je vais faire souvent! Ce soir je fais une tourtière vegan et je l’accompagnerai des bons gnocchis . Je crois que c’est une recette qui va me servir pour accompagner plusieurs mets. Merci!❤️🙂

    • Répondre
      Stéphanie
      octobre 12, 2021 à 7:12

      C’est moi qui te remercie pour ton retour ! Basilic et origan sont un classique, c’était sûrement délicieux.
      J’ai pensé à toi aujourd’hui car ma fille a dessiné un superbe paysage avec ses aquarelles, un peu comme tes dessins 🙂
      À bientôt Ginette

  • Répondre
    FRANCINE
    octobre 17, 2021 à 6:24

    Superbe recette délicieuse Gastronomique Enchenteresque ……..Des légumes simples mais quel délice ce repas. C’est un peu de travail Mais La Joie du repas compense les efforts de préparation. Merci la Fée Stéphanie pour ta créativité. Tu mérites un 17/17 Bises de Francine et Jean-Luc d’Alsace

    • Répondre
      Stéphanie
      octobre 23, 2021 à 2:42

      Bonjour à tous les deux, c’est vrai que la recette n’est pas une des plus rapides, mais que c’est bon !
      Les « gnocchi » se conservent ce qui est pratique, on fait le travail une fois et on mange deux fois 😉
      Bises

  • Répondre
    Clémentine
    octobre 18, 2021 à 5:33

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cette recette et votre introduction pleine d’anecdotes. Je me permets de rebondir sur votre allusion aux oeufs pour vous poser une question plus personnelle qui rejoint certaines de mes interrogations. Si tout le monde n’est pas vegan à la maison, comment vous organisez-vous ? Est-ce que cela signifie que les menus sont parfois différents ? Est-ce que vous achetez ou cuisinez des produits animaux même si vous n’en mangez pas ? Ou est-ce que cela se traduit surtout à l’extérieur (cantine, restaurant…) ?
    Je comprendrais tout à fait si vous ne souhaitiez pas aborder ces sujets plus intimes.
    Merci pour votre attention !

    • Répondre
      Stéphanie
      octobre 23, 2021 à 2:36

      Bonjour Clémentine, aucun problème à répondre car je ne suis pas la seule dans cette situation et c’est parfois source de conflits. Je suis la seule vegan à la maison, mais comme c’est moi qui cuisine, tout le monde mange comme moi. Pas de cantine dans nos écoles, on mange tous les 4 à la maison au déjeuner. Si mon mari veut manger de la viande, il la prépare pour lui et les enfants. Ça arrive assez rarement et heureusement il la cuisine en extérieur, donc hors de ma vue. Sa viande est dans un autre frigo, heureusement encore car je n’aime vraiment pas du tout (j’ai une petite cuisine d’extérieur). Au restaurant, chacun prend ce qu’il aime. Ca se passe plutôt bien, même si tu te doutes qu’il y a parfois des petites tensions. La vie de famille est pleine de compromis non !?!

      • Répondre
        Clémentine
        octobre 24, 2021 à 8:18

        Merci beaucoup pour votre réponse sincère et détaillée. Cela apporte de l’eau à mon moulin 🙂 De notre côté, les allergies apportent un défi supplémentaire, mais effectivement, compromis, respect et écoute sont les maîtres mots ! Merci

        • Répondre
          Stéphanie
          octobre 25, 2021 à 3:02

          Si les allergies s’en mêlent, c’est encore plus compliqué ! J’étais allergique à beaucoup beaucoup beaucoup de choses, mais avec l’âge heureusement, tout a pratiquement disparu. Je reste sensible à certains produits, mais j’en mange quand même avec quelques précautions 😉
          Courage !

  • Répondre
    MilkyAway
    octobre 18, 2021 à 6:10

    Hello ma belle P’tite Fée Stéphanie ❤️, un chouette partenariat qui permet de découvrir un nouveau produit avec une nouvelle façon de cuisiner et surtout de créer de nouvelles recettes bien gourmandes comme celle-ci ! Pleins de gros bisous

  • Répondre
    Céline Duperray
    novembre 6, 2021 à 4:49

    Bonjour Stéphanie,
    Merci pour ton retour sur la poêle. J’achète régulièrement du matériel de qualité car j’essaie de consommer moins et mieux. Ce qui est intéressant dans la marque Olav, c’est qu’ils proposent de refaire le revêtement de la poêle pour 35 euros. Je trouve ça top car c’est souvent ça qui s’abime. Actuellement, j’ai une « le creuset » et le revêtement est abimé au milieu et je sais que c’est le signe qu’il faut la changer. Je vais réfléchir et utiliser ton code de réduction. Merci beaucoup. C’est top !
    Belle soirée

    • Répondre
      Stéphanie
      novembre 8, 2021 à 2:32

      Bonjour Céline, oui en effet le fait de pouvoir changer le revêtement sans changer toute la poêle est vraiment top !
      Tu me diras 🙂
      Passe une belle semaine !

    Laisser un commentaire