Pâtes

Gnocchi au potimarron rôti

On n’y pense pas forcément, mais de belles pâtes fraîches sont une idée sympa pour les fêtes. Vous pouvez vraiment vous amuser avec formes et couleurs, en y ajoutant des épices comme du curcuma, du charbon végétal pour des pâtes noires, des légumes comme des épinards pour des pâtes vertes, du concentré de tomates pour des pâtes rouges ou de la betterave pour des pâtes roses. Aujourd’hui, j’ai utilisé du potimarron rôti pour réaliser de délicieux gnocchi. La pâte est vite faite et façonner les gnocchi n’est pas bien difficile. Faites de longues ficelles et coupez-les avec une spatule. Plus les ficelles sont fines, plus les gnocchi seront petits. Personnellement, je les préfère de petite taille. La seule étape plus longue consiste à les rayer , sur une petite planche spéciale ou tout bêtement avec une fourchette. Ce n’est pas obligatoire, mais alors à quoi ça sert ? Les pâtes rayées accrochent mieux la sauce, vous l’aurez peut-être également remarqué quand vous achetez des pâtes sèches en sachet. Je prends toujours les « rigate » (pâtes rayées) car toute la sauce s’accroche aux pâtes. Faites-y attention la prochaine fois. Pour en revenir à mes gnocchi, ceux-ci sont excellents revenus dans une poêle huilée avec ail, un mélange de margarine et d’huile d’olive, et de sauge ! J’ai la chance d’avoir encore une belle plante sur la terrasse, mais de la sauge séchée peut très bien convenir. Vous pourrez préparer les gnocchi à l’avance et les congeler sur un plateau pour qu’ils ne collent pas l’un à l’autre. Une fois durs, transférez-les dans un sac de congélation. Vous n’aurez qu’à les plonger dans de l’eau bouillante pour les cuire.

Pour les accompagner, pensez également à les mélanger avec une belle poêlée de champignons ou des fleurettes de chou, avec une sauce pesto réalisée avec du persil ou des fanes de légumes, les présenter sur un lit d’épinards ou pourquoi pas préparer une sauce béchamel et les mettre au four avec un peu de chapelure.

J’espère vous avoir donner quelques idées !

Pour la petite info, gnocchi en italien est déjà au pluriel, il est marqué par la lettre « i ».

Temps de préparation: 30 minutes

Temps de cuisson: 35 minutes

Ingrédients pour 2-3 personnes:

  • 1/2 potimarron soit 250 g de purée
  • 220-250 g de semoule de blé dur
  • 1 noisette de margarine
  • 1 filet d’huile d’olive extra vierge
  • 5-6 feuilles de sauge fraîches ou séchées
  • Gros sel et poivre moulu

Préparation:

1.Bien laver le potimarron car il ne s’épluche pas. Le couper en quatre et creuser l’intérieur pour ôter graines et filaments. Disposer sur une plaque de four et enfourner 30 minutes à 180°C. En fin de cuisson, il doit être bien tendre et s’écraser facilement à la fourchette. Réserver la moitié du potimarron pour une autre recette.

2.Couper le potimarron en morceaux et le mixer en une purée lisse et homogène.

3.Transférer la purée dans un saladier avec 220 g de farine. Mélanger avec une grande cuillère, puis à la main pour faire une boule. Essayez de ne pas ajouter trop de farine. Plus on en ajoute, plus la pâte est facile à travailler car elle ne colle pas, mais plus les gnocchi seront « lourds » une fois cuits. Je vous conseille d’ajouter la farine au fur et à mesure.

4. Façonner les gnocchi: séparer la pâte en petits pâtons. Faire de longues ficelles à la main, plus ou moins épaisses selon la taille désirée des gnocchi. Je vous conseille de faire des gnocchi de petite taille, c’est plus long à faire, mais meilleur. Couper les gnocchi au couteau ou avec une raclette. Passer les gnocchi sur une petite planche rayée (si vous en avez une) ou les rayer à l’aide d’une fourchette. cela permet aux pâtes de mieux accrocher la sauce. Réserver les gnocchi sur une planche farinée, un linge ou un séchoir à pâtes. Il est possible de les congeler sur un plateau.

5.Porter à ébullition un grand volume d’eau.

6.Pendant ce temps, chauffer une grande poêle avec un filet d’huile d’olive et une belle noisette de margarine. Insérer la sauge et laisser fondre la margarine à feu doux.

7. Saler l’eau bouillante avec du gros sel, mélanger et insérer les gnocchi dans l’eau. La cuisson est rapide, ils sont prêts quand ils remontent à la surface.

7.Égoutter les gnocchi et les faire sauter dans la poêle pour les parfumer.

Servir sans attendre avec du poivre moulu.

Bon appétit !

Pour un blog sans publicité et agréable à lire pour mes lecteurs, j’ai fait le choix de bannir la publicité, mais derrière chaque recette, se cachent des heures de travail .

Vous pouvez  désormais soutenir mon travail de blogueuse et d’auteure en faisant un don sur Pay Pal. 

Les donations ne sont pas obligatoires, il n’y a pas de petit ou de grand don. Un petit message sous les recettes testées est aussi une belle manière de soutenir le blog.

Merci infiniment !




Gnocchi au potimarron rôti

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne de: 5,00 sur 5)
Loading...
Par La fée Stéphanie Personnes: 2-3 personnes
Préparation: 30 minutes Cuisson: 35 minutes

Ingredients

  • 1/2 potimarron soit 250 g de purée
  • 220-250 g de semoule de blé dur
  • 1 noisette de margarine
  • 1 filet d'huile d'olive extra vierge
  • 5-6 feuilles de sauge fraîches ou séchées
  • Gros sel et poivre moulu

Instructions

1

Bien laver le potimarron car il ne s'épluche pas. Le couper en quatre et creuser l'intérieur pour ôter graines et filaments. Disposer sur une plaque de four et enfourner 30 minutes à 180°C. En fin de cuisson, il doit être bien tendre et s'écraser facilement à la fourchette. Réserver la moitié du potimarron pour une autre recette.

2

Couper le potimarron en morceaux et le mixer en une purée lisse et homogène.

3

Transférer la purée dans un saladier avec 220 g de farine. Mélanger avec une grande cuillère, puis à la main pour faire une boule. Essayez de ne pas ajouter trop de farine. Plus on en ajoute, plus la pâte est facile à travailler car elle ne colle pas, mais plus les gnocchi seront "lourds" une fois cuits. Je vous conseille d'ajouter la farine au fur et à mesure.

4

Façonner les gnocchi: séparer la pâte en petits pâtons. Faire de longues ficelles à la main, plus ou moins épaisses selon la taille désirée des gnocchi. Couper les gnocchi au couteau ou avec une raclette. Passer les gnocchi sur une petite planche rayée (si vous en avez une) ou les rayer à l'aide d'une fourchette. Cela permet aux pâtes de mieux accrocher la sauce. Réserver les gnocchi sur une planche farinée, un linge ou un séchoir à pâtes. Il est possible de les congeler sur un plateau. Réserver les gnocchi sur une planche farinée, un linge ou un séchoir à pâtes. Il est possible de les congeler sur un plateau.

5

Porter à ébullition un grand volume d'eau.

6

Pendant ce temps, chauffer une grande poêle avec un filet d'huile d'olive et une belle noisette de margarine. Insérer la sauge et laisser fondre la margarine à feu doux.

7

Saler l'eau bouillante avec du gros sel, mélanger et insérer les gnocchi dans l'eau. La cuisson est rapide, ils sont prêts quand ils remontent à la surface.

8

Égoutter les gnocchi et les faire sauter dans la poêle pour les parfumer. Servir sans attendre avec du poivre moulu.

Notes

Je vous conseille de faire des gnocchi de petite taille, c'est plus long à faire, mais meilleur.

Vous pourriez aussi aimer

10 commentaires

  • Répondre
    Mélanie
    décembre 19, 2023 à 7:08 pm

    Ca a l’air trop trop bon, j’ai trop envie d’essayer, d’autant plus que j’ai à peu près cette quantité de purée (butternut) dans mon frigo dont je ne sais que faire; mon soucis est toujours de trouver cette fameuse semoule de blé dure pour faire les pâtes, dans mon supermarché local il n’y en a pas. Je me demandais, dans certaine recettes tu parles de farine de blé dur, parfois de semoule de blé dur, dans ce cas on est bien d’accord que ce sont 2 produits différents? Merci beaucoup pour tes partages! Mélanie

    • Répondre
      stephanie
      décembre 20, 2023 à 2:38 pm

      Bonjour Mélanie, pour les pâtes on utilise de la « semola di grano duro », traduite « semoule de blé dur », vendue au rayon farines (ça n’a rien a voir avec la semoule utilisée pour faire du couscous). On l’utilise pour faire les gnocchi notamment et toutes les pâtes fraîches. Il m’est sûrement arrivé dans certains articles d’écrire farine de blé dur (c’est une erreur) car beaucoup pensaient à la semoule du couscous. Je pensais ainsi éviter toute confusion, mais peut-être pas, j’en suis vraiment désolée. Si tu n’en trouves pas, tu peux utiliser une farine de blé tendre T55 ou une T65 pour avoir une pâte avec un peu plus de texture. La différence est surtout dans la cuisson. La semoule résiste mieux à la cuisson, la farine de blé tendre a tendance à vite devenir molle, gros problème pour un italien habitué aux pâtes al dente 😉

    • Répondre
      Lydia
      décembre 22, 2023 à 7:46 am

      Bonjour, chez les épiceries magrebines vous trouverez la semoule de blé dur en 3 formats: -Moyenne
      -Fine
      -Extra fine
      Vous prenez la dernière, qui correspond à « semola rimacinata » ou « farina » di grano (blé) dur, les marques renard ou zakia font très bien l’affaire
      (Italienne qui vit en France ?)

      • Répondre
        stephanie
        décembre 22, 2023 à 4:10 pm

        Merci beaucoup Lydia pour tes conseils 🙂

  • Répondre
    Karine
    décembre 20, 2023 à 8:29 am

    Bonjour Stéphanie, pas de blé pour moi mais puis-je utiliser de ka semoule de pois chiches/ lentilles ou de sarrasin ? C’est ce qui est vendu sous le vocable couscous dans le rayon sans gluten. Merci !

    • Répondre
      stephanie
      décembre 20, 2023 à 2:31 pm

      Bonjour Karine, attention cela n’a rien à voir avec la semoule que l’on utilise pour faire le couscous. Le semoule de blé dur ressemble vraiment à une farine et elle est vendue au rayon farines. On utilise le terme farine pour le blé tendre, semoule pour le blé dur. La semoule utilisée pour le couscous a un grain bien plus gros. Pour une recette sans gluten, essaye tout simplement avec une farine de riz, blanche ou complète, ou un mélange des deux 😉

  • Répondre
    Karine
    décembre 21, 2023 à 8:49 am

    Merci pour cette explication très instructive: on sent l’expérience !!
    Bonne journée Stéphanie.

    • Répondre
      stephanie
      décembre 21, 2023 à 2:16 pm

      Ah ah, en effet, je commence à avoir la main 😉

  • Répondre
    Bosha
    décembre 22, 2023 à 7:48 am

    Réaliser cette belle recette hier matin, c’est tellement délicieux, en suivant tes précieux conseils !!!
    On s’en ai léché les moustaches, trop bon, fondant, léger et si facile à faire, pourquoi n’ai-je jamais fait cela avant ???
    C’est incomparable avec des sèches, je peux te dire qu’on est devenu accro à ces merveilles, tellement qu’il y en aura à notre menu de Noël !!! Mille mercis pour cette belle et succulente recette … Bon Noël à toi et tes proches

    • Répondre
      stephanie
      décembre 22, 2023 à 4:10 pm

      Mais oui, pourquoi ? :-))
      Je suis ravie que la recette te plaise. Je te souhaite également de très belles fêtes de fin d’année !

    Laisser un commentaire