Salade d'épeautre, champignons rôtis et pousses d'épinard - sauce gourmande à l'oignon


Je partage avec vous mon gros coup de gueule de ces derniers jours. Mercredi sera le dernier jour d'école avant les vacances d'été. Une petite fête est organisée à la sortie des élèves de dernière année ce qui est plutôt sympa. Sauf que pour marquer le coup, un lâcher de ballons est organisé. Peu de mamans ont osé dire que le lancé de ballons n'était pas la meilleure des idées, puisque ces ballons vont inévitablement retomber dans la nature, sur nos plages ou dans la mer, ce qui est absolument inacceptable !! Je n'ai bien sûr pas pu fermer ma grande bouche et avec une autre maman, articles à l'appui, nous avons tenté de convaincre les autres de changer d'idée et d'annuler ce lâcher de ballons. La fin de l'école rempli déjà de joie les enfants, pas besoin d'en rajouter.  Tu parles!! Vous n'avez pas idée des réactions que cela a pu engendrer! 

Je cite les commentaires sur la chat de la classe: " Je ne crois pas que le lancé de ballons fera la différence en ce qui concerne l'environnement" , "crois-tu vraiment que nous pouvons remédier au problème" , "je trie à la maison, mais comme d'autres ne le font pas, est-ce utile?" , "ce qui pollue ce sont les grandes industries"  , "un lâcher de ballons ce n'est pas une tragédie humaine.... et si une tragédie arrive, ce ne sera pas de notre faute" (bien sûr c'est toujours la faute des autres), "le lâcher de ballons est une tradition" , "vous exagérez" , "les ballons sont biodégradables" (oui au bout de 4 ans!) , etc. À la fin du compte, on m'a reproché d'offenser les autres car je ne pensais pas comme eux et que chacun est libre de faire ce qu'il veut. 
Je n'ai bien sûr offensé personne, nous avons essayé avec quelques autres mamans d'expliquer que la question de l'environnement était primordiale pour le futur de nos enfants, mais rien n'y fait. Parler à un mur revient au même. Nous avons pourtant le devoir de sensibiliser les enfants dès le plus jeune âge! Je ne comprends effectivement pas que l'on puisse encore fermer les yeux sur un sujet aussi important. J'étais tellement fâchée, vous n'avez pas idée! Le pire c'est que je vais être obligée de participer à ce cirque, à moins de ne pas mettre mon fils à l'école le dernier jour. J'ai vraiment parfois l'impression de ne pas être à ma place ici. Le sud est tellement en retard sur certaines choses par rapport au nord de l'Europe! Pourtant, si chacun faisait un petit effort, tous ensemble, nous pourrions vraiment changer les choses! 
Il fallait que j'en parle avec vous car je suis sûre que je ne suis pas la seule à me retrouver dans de telles situations ! J'avais besoin de réconfort pour ne pas perdre complètement le peu d'estime qu'il me reste du genre humain. Avez-vous aussi déjà été dans ce genre de situation? 

Parlons enfin cuisine, je vous laisse découvrir ma recette du jour qui j'espère vous plaira! Vous pourrez la préparer à l'avance et l'emporter dans votre lunch box. 

Très belle semaine à tous !! 



Temps de préparation: 10 minutes
Temps de trempage: 12 heures
Temps de cuisson: 1h05 au total

Ingrédients pour 4 personnes :
  • 200 g d'épeautre décortiqué ou une céréale au choix
  • 300 g de pleurotes ou des champignons frais au choix
  • 1 boite de pois chiche
  • 1 c. à c. de poudre d'ail
  • 2 tasses de pousses d'épinards
  • 2 yaourts au soja nature
  • 1 c. à c. de ciboulette séchée ou des herbes au choix (persil, origan, basilic, etc)
  • 2 c. à s. de noisettes toastées concassées, des amandes, ou des graines au choix
  • Sel et poivre
  • Huile d'olive

Préparation:

1. Faire tremper l'épeautre décortiqué pendant 12 heures. 

2. Rincer et égoutter. Cuire l'épeautre par absorption dans une casserole d'eau salée pendant 40 minutes environ. Compter 700 ml d'eau pour 350 g d'épeautre (poids après trempage).

Astuce: cuire l'épeautre dans une cocotte minute pour réduire de moitié les temps de cuisson.  

3. Ôter la base terreuse des champignons, laver et couper les plus gros. Les disposer sur une plaque de four tapissée de papier cuisson et enfourner pendant 25 minutes  à 210°jusqu'à ce qu'ils soient bien grillés.



4. Peler et émincer un oignon. Enfourner avec les champignons pour les faire griller. 

5. Rincer et égoutter les pois chiches. Mélanger avec 1 c. à s. d'huile d'olive, une pincée de poudre d'ail, saler et poivrer. Disposer dans un plat et enfourner jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés, environ 20 minutes.



7. Laver et essorer les feuilles d'épinards.

8. Pour la sauce: mélanger le yaourt avec 1 c. à s. d'huile d'olive, 1 pincée de poudre d'ail, la ciboulette et l'oignon grillé. Saler et poivrer selon les goûts. 



9. Dans un saladier, verser les épinards, l'épeautre, les pois chiches et les champignons grillés. Parsemer d'oléagineux grillés (ou pas) concassés ou des graines au choix. 



Bon appétit!







Commentaires

  1. Hello ma jolie P'tite Fée Stéphanie ♥, c'est complètement absurde la planète se meurt et le temps que les autorités agissent il sera trop tard... Au lieu de faire des jetés de ballon, ils devraient plutôt faire des jetés de c** ! Pourtant c'est simple de faire éviter ces choses inutiles et polluantes, des gestes simples mais apparemment ce n'est pas du goût de tout le monde et le pire dans tous ça c'est que c'est eux qui se plaindront les premiers une fois qu'il n'y aura plus grand chose sur Terre. Enfin bref, passons à ta jolie salade bien complète qui elle ne pollue en rien et est bonne pour la santé. Je la note pour la prochaine fois, pleins de gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça devrait être tout simplement interdit oui, ça règlerait le problème puisque les gens n'ont pas assez de sensibilité pour imaginer ou vont atterrir les ballons une fois dégonflés!! Je suis partagée entre rage, sentiment d'impuissance et grande tristesse :-(( C'est dur d'assister à quelque chose et ne rien pouvoir faire!!

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Hello la Fée ! J'ai failli reporter la lecture de cette recette (que, du coup, je n'ai pas encore lue), tellement les premiers mots m'ont fait du mal. Je me suis quand même rapidement décidé à te lire parce que j'ai senti que ton coup de gueule avait besoin d'une oreille et qu'avec ce que j'entends régulièrement, je fais partie de ses oreilles. J'en pleure de rage sur la bêtise humaine ! Je passe rapidement du côté de ma mère, 85 ans, a connu la guerre, les privations et donc a foncé tête baissée dans le tout prêt, tout facile, tout pratique, tout plastique et le tout cuisiné, sans relever la tête une seule fois, même quand j'essaie, de plus en plus énervée, de lui expliquer qu'elle empoisonne l'avenir de ses petits-enfants (aucune réaction, à part un léger agacement qu'elle essaie de dissimuler sous un "hummm..."), ma soeur nouvellement retraitée avec une certaine aisance financière, qui lève les yeux au ciel en tentant de cacher un sourire condescendant quand je parle d'urgence climatique, pas pour nous, habitants privilégiés du Sud-ouest de la France en 2019 mais pour 2020, 2030, où nos enfants (les petits-enfants ci-dessus) devront gérer nos inconsciences... Je continue ? Mes collègues, avec en vrac une jeune femme 28 ans "je suis consommatrice et je n'ai pas l'intention de changer - j'avoue, j'achète de tomates (non bio évidemment, note de moi-même) toute l'année et même si elles n'ont pas de goût, je ne peux pas m'en passer", un futur papa de 39 ans, consommateur de bio et local principalement, pourtant consommateur quotidien de coka "non, non, je ne veux pas savoir (le contenu de l'article que je veux lui partager), j'en sais déjà assez", une mère de 2 ados, 42 ans, à voix basse à un collège, pensant que je ne l'entendais pas après une de mes interventions sur les alternatives à Google "comment ça peut être écolo de ne pas aller sur Google ?" et j'en passe sûrement des pires... parce que j'ai des accros au shopping, maquillage et Amazon dans mon service (mon manager a quand même remis à sa place une collègue qui se faisait livrer au bureau... On bosse juste chez Cultura !). Bref, j'enrage, j'en pleure, et j'en hurle parfois, tellement c'est douloureux... Pourtant, je sais que tant que nos gouvernements ne seront pas plus préoccupés de la santé de leur peuple (celui qui les a élu, pour mémoire), chacun a bien le droit de gaspiller plastique, malbouffe, fringues pas chères puisqu'il y en a plein les supermarchés ! Pour ma santé mentale, j'ai trouvé la solution qui me convient : je ne fréquente plus les supermarchés et j'évite les journaux télévisés et les pubs. Mon petit potager me permet de prendre du recul et de vider ma tête et de relier mes pieds avec notre terre. Et j'ai la plus extraordinaire chance d'avoir un fils des plus respectueux. Hier, en l'amenant au tram en voiture, nous avons vu "tomber" de la voiture devant nous, l'emballage plastique d'une glace en tube. Je crois bien que si cela ne nous avait pas scier et si nous avions été à l'arrêt, il serait sorti en courant pour rattraper la voiture et engueuler la famille qui s'y trouvait !
    Tout ça pour dire que ta force, ce sont tes convictions et l'amour que tu as pour tes enfants qui leur transmet ces convictions. Si le résultat n'est pas immédiat, ais confiance en eux et en toi, chaque geste compte ! Evite les individus négatifs, voir climatosceptiques (parce que, comme les racistes, ils refusent cette étiquette mais c'est bien ce qu'ils sont) et entoure-toi de personnes bienveillantes et qui aiment les autres. Je t'embrasse bien bien fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai supprimé mon premier message parce que je ne m'étais pas relu et qu'il y manquait des mots, mais pas de fautes ^^

      Supprimer
    2. Je savais qu'il y aurait bien ici des personnes qui me comprendraient!! Ce qui est fou, c'est que nous n'étions que 3 ou 4 pour dénoncer ce lâcher de ballons. Si tu le rapportes à l'ensemble de la population, ça fait bien du monde qui n'en a strictement rien ciré de l'environnement. Pourtant beaucoup se plaignent des déchets sur les plages ou se désolent des animaux marins et des oiseaux qui meurent le ventre rempli de plastique. Pourquoi alors de tels comportements? Je trouve ça très hypocrite. Tu as raison, mieux vaut s'entourer de personnes bienveillantes, mais parfois j'ai bien envie de distribuer des baffes (rires). Bisous Tatou !

      Supprimer
    3. je viens à petits pas donner mon avis...je comprends votre révolte, mais vous êtes dans une " forme de pensée et de vie" qui est pratiquement inconnue à la plupart d entre nous....j ai foi en l être humain et je suis sûre que si on l éduquait mieux...il avancerait dans le respect de la planète et de tout ce qu il faut défendre.Mais ça ne peut se faire en quelques jours.La base de tout est que l enseignement de base offre aux enfants une vision différente dès le plus jeune âge.Pour cela il faut des enseignants formés et sensibilisés. Avec un accompagnement responsable des parents ce serait le nerf de la guerre...j espère ne pas vous avoir offusquées, il n est parfois pas évident de vous dire que ce n est pas simple de tout faire bien comme vous le dites indispensable.j ai commencé à vous suivre et à adopter vos conseils et idées, mais je vous avoue que parfois, j ai la sensation de ne pas être "à la hauteur" car vous semblez être assez intransigeante...

      Supprimer
  4. Pareil ! J'ai des baffes à distribuer !!! Le sujet est déprimant souvent...
    Une autre collègue, 34 ans, mère aimante de ses deux fillettes et très préoccuppée de ses ongles et de l'âge qu'elle fait, s'insurgeait un jour où je débattais sur le passage au bio :
    Elle "Mais ça y est, les choses ont changé !"
    Moi : Ah bon ? Tu achètes du bio à tes filles ?"
    Elle "Ben non, c'est trop cher..."
    Moi : alors rien n'a changé... Inutile de préciser que lors de ces échanges, l'ambiance du bureau (11 personnes) est plombé pour quelques minutes... Mais elle est adorable quand même. Une fois, toute contente, elle m'a dit qu'elle avait testé des galettes véganes "Mais c'est bon !" m'a-t-elle dit, surprise ^^ et lors d'un repas partagé où elle préparait une quiche aux légumes d'été (au printemps, mais bon...), elle a fait une tartelette spécialement pour moi, sans beurre, oeuf ni fromage. Comme quoi, petit à petit, les choses peuvent bouger. Mais l'être humain "primitif" au fond de nous, afin de conserver un sentiment de sécurité, ferme les yeux sur les dangers à venir, même imminent, tant que la catastrophe n'est pas là. C'est scientifique. Comme avait dit Chirac "la maison brûle mais nous regardons ailleurs" !

    RépondreSupprimer
  5. Alexandra10 juin, 2019

    Bonsoir Fée Stéphanie.
    Situation malheureusement trop fréquente... même plus au nord en Europe��.
    Nous habitons en Moselle et nos filles sont scolarisées en Allemagne dans un lycée franco allemand. Ma plus jeune, 12 ans, est la risée de ses camarades de classe parce qu elle est vegan. Cette semaine, une discussion à son sujet a eu lieu sur le groupe de messagerie de sa classe sur W....app. On y parle d elle comme d une cinglée qui fait n importe quoi, qui sous prétexte d être vegan, privilégierait le plastique plutôt que le cuir et donc polluerait la planète �� (n importe quoi!!!!!!! ). Elle s y fait traiter de vache bouffeuse de salade... ��.
    Et tout ça alors qu elle n a jamais fait de propagande pro vegan ou anti carnivore chez ses camarades. Elle ne répond même pas aux propos haineux à son égard...
    C est pathétique et j ai parfois bien de la peine pour elle. Mais je suis aussi très fière d elle parce qu elle garde le cap et persévère à répondre individuellement à des camarades qui viennent en catimini lui poser des questions sur ses choix et qui lui demandent des conseils. Elle est déjà convaincue que petit à petit elle saura accompagner des personnes ayant sa sensibilité et sa réflexion pour préserver les animaux et la planète. Et à leur tour ces personnes feront de même.... j espère qu elle a raison!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant en Allemagne ils sont très avancés par rapport à chez nous, du moins c'est ce que je pensais!
      C'est vraiment triste! Bon courage à ta fille! La mienne aussi a eu quelques moqueries au début du collège (concernant les goûters), mais heureusement elle s'en fiche pas mal et c'est passé. Tire mon chapeau à ta puce et dis lui de ma part qu'il faut suivre son coeur et ses principes sans vouloir imiter bêtement les autres. Les personnes exceptionnelles se distinguent toujours du groupe et petit à petit ce sont ses camarades qui la suivront et l'admireront pour ses idéaux :-)

      Supprimer
    2. Alexandra17 juin, 2019

      Merci pour ces mots d encouragement. On lui conseille effectivement d être fière de ses convictions, tout comme nous sommes si fiers d elle! La vie en société est souvent pleine d aléas, bons et moins bons...
      Pour en revenir à l Allemagne, elle est effectivement très en avance en matière d écologie et d offres en mode de vie végétarien ou vegan (manger vegan est possible quasi partout!). Mais l intolérance de certains envers ce qui bouscule les habitudes et les croyances aussi, malheureusement. Gardons espoir! Et perséverons à démontrer que ce mode de vie sans souffrance animale n a rien de frustrant pour l homme, bien au contraire! Bonne continuation!

      Supprimer
  6. J'ai l'impression que nous sommes revenu " à la chasse aux sorcières" etre vegan, trier ses dechets, ne pas acheter des produits emballés, acheter les legumes et les mettre dans des sacs en tissu et non en plastique (on m'appelle madame Pochon), mais les commerçants deviennent sensible à ma démarche, et font remarquer aux clients que mon idée est bonne, et qu'ils font des économies.
    Bref, moi je dis, les petits rus font les grands ruisseaux, donc continuons.
    Bonne journée à tous et toutes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Continuons oui et surtout ne nous décourageons pas! On me fait toujours plein de compliments pour mes jolis paniers en été ou mes sacs à courses assortis à mes vestes en hiver , ça pourrait donner des idées à d'autres :-)))
      Bonne journée à toi!!

      Supprimer
  7. Bonjour Stéphanie,
    C'est pareil partout, du nord au sud, je me bagarre avec mes copines de club pour que le thé et le café ne soit plus bu dans les gobelets en plastique, je suis même allée jusqu' à apporter des tasses!!!!!!! mais les mentalités sont dures à changer, mais je continue, ma part de colibri en pensant à mes enfants,petits enfants et ceux des autres, je ramasse aussi les déchets et mégots sur le bord de ma petite route, je crois qu'il faut penser plus loin que le bout de son nez et s'en ficher du regard des autres et pouvoir regarder mes petits enfants dans les yeux et leur dire que je fais ma part
    Bonne semaine à vous toutes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espérons que les mentalités changeront avant qu'il ne soit trop tard! Je veux avoir confiance! Les enfants font circuler sur leur chat de classe des messages montrant la planète il y a quelques années et maintenant, les dégâts du plastique, la pollution etc et y sont très sensibles, c'est une bonne chose. IL y a plein de beaux projets et idées, mais il faudrait que les gouvernement collaborent avec des petites choses simples comme obliger les entreprises à utiliser des emballages biodégradables, à réutiliser uniquement des bouteilles en verre, interdire le plastique à utilisation unique (verres, assiettes, etc), les jetés de ballons, etc

      Supprimer
  8. Coucou Stéphanie, je te comprends bien et je rejoins tout le monde dans les commentaires !
    Moi, c'est autour de la machine à café du boulot que je manque de faire des crises chaque jour… Elle est pour les visiteurs (je travaille en collectivité) mais quasi tout le personnel l'utilise alors qu'il y a deux cafetières à disposition pour nous, avec tasses, cuillères, sucre non emballé.
    Mais non, le personnel utilise bien nos Senséo mais avec des verres en plastique ! Et DEUX verres à chaque café parce qu'il est trop chaud si on ne prend qu'un verre !!!!!! Et une "touillette" en plastique à chaque fois. Et des sachets de sucre…
    J'enrage quand je vois ça, parce que nous avons des lave-vaisselle, des éviers, du produit pour laver, bref, tout ce qu'il faut pour éviter ce plastique mais rien n'y fait.
    J'ai customisé des tasses avec le prénom de chaque collègue, j'ai ma tasse offerte par mes enfants "la meilleure maman du monde" que j'utilise au quotidien, rien à faire. La majorité choisit le jetable par flemme, par bêtise, par inconscience ? Mais pas par ignorance.
    Oui, c'est souvent désespérant mais j'espère finir par convaincre !
    Bon, quand même, merci pour cette jolie salade qui me tente bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien plus simple d'utiliser du plastique et de jeter tout ça à la poubelle!! Ah la paresse!!! Je comprends que ça t'énerve!!!
      Aujourd'hui je suis positive, on va changer le monde en montrant le bon exemple!! Bisous

      Supprimer
  9. Bonjour,
    Tout d'abord je vous remercie pour toutes vos recettes et tout ce qu'elles inspirent, vous n'êtes pas la seule, et je ne crois pas que le Sud se sente moins concerné que le Nord, je vis à Paris et certains de mes collègues mettent le chauffage au mois de juin car ils ont froid alors qu'un pull conviendrait parfaitement, et peu éteignent en sortant d'un bureau, c'est une situation frustrante et qui provoque toujours des polémiques sans fin.
    Je partage vos idées et parfois je préfère me taire car je passe pour une intolérante!!!
    Bon courage
    PS. Je connais bien les Pouilles et plus particulièrement Otranto une partie de ma famille vit là-bas, je vous envie car c'est une merveilleuse région.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, ce n'est pas ici qu'on mettrait le chauffage au mois de juin! Un peu d'humour ça fait du bien :-)))
      C'est frustrant oui, mais il faut vivre avec et essayer de ne pas trop s'énerver. Ça ne sert à rien, sauf à se rendre malade inutilement. Je dis ça après coup car j'étais perturbée pendant des jours!!!
      J'adore Otranto, c'est superbe! On va se baigner à Alimini, c'est pas loin, un vrai paradis!
      À bientôt :-)

      Supprimer
  10. Ah je comprends la frustration ressentie. Mon expérience dans ce genre de situation, c'est de donner une alternative plus attractive aux gens. Par exemple proposer de planter un bel arbre commémoratif ou autre geste positif. Pour l'année prochaine, tu pourrais organiser un concours d'idées alternatives à l'école? Les enfants pourraient soumettre des idées pour un grand prix de goûters made in Fée pour une semaine! On s'inscrit où à cette école? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton optimisme me touche!! Heureusement, l'école primaire, c'est terminé! On passe au collège :-)
      Ils sont plutôt bouchés tu sais et j'imagine que l'année prochaine les élèves de dernière année feront la même chose par "tradition" :-(
      Passe une belle et douce fin de soirée ma chère Brie!

      Supprimer
  11. Awesome post.Thanks for sharing.This is so nice.

    RépondreSupprimer
  12. Regardeuse furieuse17 juin, 2019

    Ca ne va pas te consoler beaucoup, mais lorsque j'ai raconté ton histoire au bureau, tout le monde était furax. J'ai entendu de tout "sont sous-développés" "où est son école qu'on aille leurs expliquer la vie" (ben je veux bien, c'est en Italie ;-))). Personne dans mon entourage n'a eu la réaction de ces pauvres mères de famille "bé quoi, c'est pas grave, des ballons dans les arbres accrochés pour quatre ans, pas de quoi en faire un flan".
    Non, franchement, les mentalités évoluent, ne t'inquiète pas. Pas à la même vitesse partout, d'accord, mais ça avance dans le bon sens.
    Vous avez des légumes et des fruits frais (et la canicule ai-je lu dans un post plus récent) on a la pollution, des mac-do, mais une conscience écolo dans nos cuisines.
    Allez, ne te mets pas à l'envers. Ce sont des andouilles, on est des milliers à penser comme toi en lisant ton post. Elles évolueront. Ou pas, mais leurs enfants sauront leur demander des comptes.
    Avance ! Un pied après l'autre ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ça ne me console pas!! Heureusement tout le monde n'est pas aussi bouché! Le Sud avance a son rythme, les mentalités changent doucement! Imagine que beaucoup utilisent des assiettes en plastique pour manger à la maison! Au début j'étais vraiment très choquée!!! Le problème c'est que les biens communs, les espaces communs, etc ne sont absolument pas considérés. Les gens s'en foutent, par contre chez eux ils sont très propres!! Tu vois encore beaucoup de personnes balancer les papiers par terre, par la vitre de la voiture par exemple. À chaque fois ça me rend dingue!! Dans les petits villages c'est beaucoup plus propre , mais en ville il y a une grande concentration de personnes irrespectueuses et c'est vraiment dommage dans une région aussi belle avec un potentiel aussi énorme!

      Supprimer
  13. Ahhhhh ! Enfin !!! Je commençais vraiment à me sentir seule avec ma mère, de gueuler à chaque fois que j'entends parler d'un "lâcher de ballons" !!.... Ça devient insupportable !! Comment peut-on encore faire ce genre de choses, en 2019, avec tout ce que nous savons aujourd'hui sur le devenir du plastique dans les océans et dans la nature ??? C'est inacceptable !! Honteux ! Comme si les personnes à qui l'on rend hommage ou un heureux évènement était une bonne raison de polluer un peu plus la Terre ! Irresponsable et irrespectueux !! C'est absurde et criminel !

    Je comprends parfaitement ta réaction et ta colère !! Tu as bien fait de leur en faire part ! C'est une honte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois on est nombreux à penser la même chose ici, tu n'est donc pas seule!!

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser vos avis et commentaires, ils feront vivre le blog. Merci!

La Fée Stéphanie | Mentions légales | Design + Graphisme : Catherine Surr